Créée en France en 1923 et destinée à remplacer les « petits chevaux », dont la mécanique laissait souvent à désirer, la boule a été adoptée ensuite par d’autres pays, tels la Suisse, l’Espagne, le Danemark, et jusqu’à Macao, où la boule utilise cependant une roue mobile.

Le jeu de la boule est composé de 2 éléments :
- Un cylindre comportant 36 trous ou alvéoles, numérotés de 1 à 9, chaque numéro étant répété 4 fois.
- Une table de jeu sur laquelle figurent 9 numéros en plein et 6 chances simples (noir, rouge, manque, passe, pair et impair).

Dans certains casinos, il peut y avoir 2 tables de jeux pour un seul cylindre. Pour jouer, achetez vos jetons de valeur à la caisse.

Déroulement d’une partie

Le croupier lance la boule et annonce « faites vos jeux ».

Pendant ce temps, misez soit sur une chance simple, soit sur un numéro en plein, soit sur les deux.

Dès que le croupier annonce « rien ne va plus », vous ne pouvez plus ni miser ni déplacer vos jetons. La boule s’immobilise en désignant le numéro gagnant.

Après ramassage des mises perdantes, le croupier procède au paiement des mises gagnantes.

Les mises

- Une chance simple (noir, rouge, manque, passe, pair ou impair) rapporte 1 fois la mise
- Un numéro en plein rapporte 7 fois la mise
- Lorsque le numéro 5 sort, toutes les chances simples sont perdantes.