Le jeu pathologique

Si le jeu empiète sur l’argent dû aux factures ou le temps consacré à la famille, si vous êtes irrités lorsque vous ne pouvez pas jouer, si vous êtes sans cesse en train de penser, voire rêver, au jeu, vous avez sans doute un réel problème de dépendance au jeu.

Reconnaître un joueur compulsif

Le jeu compulsif est aussi appelé le ’’mal caché" car aucun signe physique extérieur ne permet de détecter cette dépendance, contrairement aux aux dépendances aux drogues, à l’alcool et aux cigarettes. Il peut toucher tous les âges et toutes les tranches de la population, de l’ado accroc au tickets à gratter en passant par les retraités et femmes aux foyer qui s’ennuient en passant par les cadres : personne n’est à l’abri.

Le joueur compulsif va jouer de plus en plus pour se procurer des états d’excitations de plus en plus élevés, ou pour récupérer ses dettes, pour se « refaire ».. Il peut paraître agité ou irrité à l’idée de diminuer sa pratique et va jouer pour évacuer un stress. Il ment à son entourage et dissimule l’ampleur de ses pratiques de jeu. Il finance son jeu en détournant, empruntant ou volant de l’argent, tout en étant prêt à mettre en danger ses relations, son emploi, ses études ou sa carrière en raison du jeu.

Quelques astuces d’anciens joueurs pathologiques

- Limitez l’argent que vous emmenez sur vous, laissez vos cartes de crédit à la maison ou confiez-les à des personnes de confiance, faites fixer par votre banquier une limite de retrait quotidienne.

- Évitez pendant un certain temps la tentation des casinos et autres cercles de jeu, n’allez pas regarder les autres jouer non plus

- Pratiquez à nouveau des activités que vous aviez délaissé pour le jeu

- Revoyez des amis que vous aviez délaissé pour le jeu

- Parlez de votre problème de jeu à votre entourage, aux personnes en qui vous avez confiance, faites-vous aider

- Pensez souvent à ce qui vous motive à arrêter de jouer.

- Le seul véritable gagnant au casino, c’est le casino lui-même, en particulier si vous tombez dans le piège des martingales.

- Excluez-vous des casinos : désormais une carte d’identité est obligatoire à l’entrée des cercles de jeu et de casino pour promouvoir le "jeu responsable" : il est donc possible de s’exclure du casino.

Adictel : SOS joueur compulsif

Pour vous en sortir, consultez le service d’Adictel, ils sont mandatés par les casinos pour gérer les cas de joueurs pathologiques, il sont notamment les moyens techniques de limiter vos mises dans les casinos en ligne, pour vous interdire de casino terrestre. Ils peuvent vous conseiller par téléphone de manière anonyme ou engager et payer des consultants spécialisés pour vous aider.

Le jeu "responsable" selon Lucien Barrière

Lucien Barrière, la célèbre chaîne de casinos française, vient de lancer en juin 2009 un site sur le "jeu responsable" : jeuresponsable.info, une information qui a été reprise par tous les grands quotidiens français. Protégeant évidement ses affaires, le site se révèle être une publicité détournée pour le casino ayant pour but de rassurer le joueur de casino sur sa capacité à jouer tout en donnant des outils de prévention et de guérison aux potentiels joueurs. En témoigne une liste de films tous plus "pro-casino" les uns que les autres, le jeu pathologique qui serait l’équivalent du jeu "responsable", une section "mythes et réalités" et des tests qui ne sont là que pour rassurer le joueur de casino (ouf, tout va bien, je ne suis pas accro !) ainsi qu’un lien vers Le Croupier .com, le casino en ligne de Lucien Barrière. Nous parlons de ce site connu aussi sous le nom de "preferezunjeuresponsable.com" dans cet article : le jeu responsable selon Lucien Barrière.

Le casino en ligne est-il plus addictif que le casino terrestre ?

Cette question fait l’objet d’un débat et d’études sur le casino, il semblerait que le casino terrestre soit plus addictif que le casino en ligne. C’est une question qui intéresse évidement le lobby des casinos en ligne qui se fondent sur ces résultats pour promouvoir sa cause.